logo

#2 Du présentiel à la classe virtuelle ou comment recycler vos contenus !

Du présentiel à la classe virtuelle
Loading Likes...

13/04/2020

#2 Du présentiel à la classe virtuelle ou comment recycler vos contenus !

La classe virtuelle : 2# Passez vos contenus au shaker*

*Votre shaker : il permet d’agiter, de mélanger, de réinventer vos contenus pour des classes virtuelles pétillantes, créatives et épicées !

Une fois que vous avez identifié votre outil de classe virtuelle et que vous l’avez pris en main, va rapidement se poser la question des supports, de la matière pédagogique à utiliser en classe virtuelle ! Eh oui, finis les bouquins, les polycopiés, etc. Cependant, bonne nouvelle, c’est que vous pouvez continuer à rétro projeter, à faire des jeux, à faire faire des simulations et autres joyeusetés pédagogiques à vos apprenants.

Passons toute cette matière à la loupe pour voir comment, grâce à votre imagination débordante, vous allez la recycler ! Vive la pédagogie responsable !

Dans cet article, nous mentionnons des outils que nous avons systématiquement testés, voire que nous utilisons régulièrement. Il y en a bien sûr d’autres à tester (partagez le fruit de vos tests sans modération).

Afin d’utiliser les solutions/outils proposés ci-dessous, il vous faut une classe virtuelle qui vous donne accès au partage de votre écran (avec le son si vous lancez une vidéo ou un fichier audio), à un tableau blanc et à un tchat. Ce que propose quasiment tous les outils !

Les classiques

Ce sont les premiers contenus auxquels on pense quand on se pose la question de transposer ce que l’on fait en présentiel, en classe virtuelle.

documents (Word ou autres)

Certes, si vous pouvez partager un document Word en classe virtuelle, ce n’est pas conseillé. Sauf, si vous avez parié avec vos collègues que vous alliez endormir ou perdre votre groupe en moins de 5 minutes !

Cette matière n’est pas perdue pour autant. Si elle est composée d’exercices, d’activités, de visuels, passez-les au shaker PowerPoint ou tout autre outil présenté plus bas dans Les Exotiques. Si cette matière prend la forme d’un texte à lire/à analyser, passez à la classe inversée et demander au groupe de le préparer avant la classe virtuelle, de façon à nourrir le débat ou le brainstorming que vous ne manquerez pas de faciliter en classe virtuelle 😊.

présentations (PowerPoint ou autres)

Si votre Powerpoint est :

  • Synthétique (4 à 6 puces /lignes par slide ou des mots-clés) – pour éviter de paraphraser et accompagner la mémorisation.
  • Stylé (usage de la couleur pour mettre en exergue, faciliter la compréhension ; mise en page variée et facilitante, etc.).
  • Illustré (photos, schémas, graphiques, dessins, etc.).

Vous n’avez rien à faire… Si ce n’est pas en abuser et prévoir des activités pour engager vos apprenants et donc proposer de la pédagogie descendante à dose très homéopathique.

Dans le cas contraire, relookez votre PowerPoint en réduisant votre texte à l’essentiel. Si la déco n’est pas votre truc, faites confiance à PowerPoint qui vous propose des modèles de présentations. Et dites-vous que ce travail apportera également à vos formations présentielles 😊.

En classe virtuelle (selon votre outil), vous pouvez partager votre PowerPoint ou le passer en tableau blanc (ce qui vous permet, ainsi qu’à vos apprenants, de l’annoter).

Photos, vidéos et fichiers audio

Là encore, rien à faire, vous pouvez, en général, utiliser ces médias en classe virtuelle (démonstration, illustration, accélérateur de débat, etc.). Aucune contre-indication, bien au contraire. Mais quelques précautions côté vidéo et audio :

  • S’assurer que le son passe/arrive jusqu’à vos apprenants (faites toujours un test au préalable. Souvent des options sont à activer).
  • Si vos fichiers audio/vidéo sont longs/lourds et que votre outil le permet, les charger avant la classe plutôt que de les partager afin de ne pas trop solliciter la bande passante.
  • Intégrez vos photos au tableau blanc, vous pouvez les annoter (ainsi que les participants).

Sondages et émoticônes ou comment avoir de plus grandes oreilles pour mieux écouter vos apprenants 😊

En classe virtuelle, pour capter les émotions du groupe (et de chacun des participants), vous pouvez les voir grâce à la caméra et ceci de façon individuelle ou sous la forme d’un trombinoscope ; mais aussi vous appuyer sur la voix. Mais malgré tout, des signes peuvent vous échapper. Afin de multiplier les opportunités pour tout un chacun de s’exprimer sur ses ressentis/émotions (compréhension, attention, motivation, etc.), utilisez les outils de sondage et les émoticônes souvent intégrés aux outils de classe virtuelle (voir l’article à venir sur l’art d’animer/faciliter une classe virtuelle).

Si votre classe virtuelle propose l’accès à des émoticônes (like, yes/no, smile, etc.), utilisez-les en priorité pour des questions simples qui demandent une réponse par oui ou par non, rapide et collective. Encouragez les participants à les utiliser pour exprimer leur ressenti.

Si vous avez besoin de collecter un retour qui demande plus de précision dans la réponse, utilisez l’outil de sondage. Autre avantage, il est anonyme (ça peut libérer « la parole »).

Si votre outil de classe virtuelle ne propose pas d’outil de sondage, vous pouvez utiliser des outils de sondage instantanés tels que Sentimy, DirectPoll ou Qruiz (gratuits et simples à utiliser). Il vous suffit de créer un sondage et de poster le lien dans le tchat de la classe virtuelle. Chacun répond au sondage et vous avez le résultat en direct (vous pouvez même le partager avec le groupe 😊). A user sans en abuser. Et bien sûr, vous pouvez les utiliser avant et après votre classe virtuelle.

quiz

Le quiz a de nombreuses vertus : tester, valider, ancrer, accompagner dans la prise de recul, etc. Pour tester individuellement ou les utiliser comme outil d’ancrage, proposez-les plutôt avant et/ou après votre classe virtuelle. Mais si vous souhaitez utiliser le quiz pour créer de l’émulation au sein du groupe, intégrez-le à vos classes virtuelles.

Vous trouvez généralement un outil de quiz intégré à votre classe virtuelle (mais souvent limité en termes de types de questions). Si vous voulez aller plus loin pour passer vos apprenants à la question 😊, vous avez à votre disposition des quiz en ligne, gratuits pour certains, tels que Drag n Survey ou Typeform (simples, modernes, assez complets en termes de types de questions, plusieurs moyens/canaux de diffusion possibles ainsi qu’une interface de suivi des résultats. La possibilité de faire des quiz à embranchements est, par exemple, payante).

 

Les Exotiques

On serait tenté de penser qu’ils n’ont pas leur place en classe virtuelle… Mais ne cédons pas à la tentation !

Brainstorming et autres remue-méninges : post-it, nuage de mots…

Vos formations sont un vrai festival d’idées, d’ailleurs vous ne sortez jamais sans vos post-it. Et bien, vous allez pouvoir faire la même chose en classe virtuelle mais en plus écolo et cerise sur le gâteau, vous allez même pouvoir faire durer le plaisir ! Pour cela voici, 4 complices au choix :

Padlet (avec sa version gratuite et sa version payante), Mural, Lino ou Decision Jam – classés du plus complet au plus simple.

Il vous suffit de créer un mur, de poster le lien dans la classe virtuelle (et de le partager). Chacun va pouvoir y positionner des post-it, puis (selon les outils) les liker, les enrichir d’éléments multimédia. Et vous pouvez les réorganiser au fil des échanges qui suivent (sans craindre un coup de vent). Le pire qui puisse vous arriver, c’est que vous ayez envie de continuer à les utiliser en présentiel (en remplaçant vos tableaux blancs pour 2 ou 3 tablettes ou smartphones).

Idéation ou sondage, le nuage de mots est un outil simple et tout-terrain qui fait toujours son petit effet. Pour bluffer vos apprenants en classe virtuelle, lancez un nuage de mots grâce à Answer Garden.

Faites vos jeux, tout va bien !

Jeu de plateau, challenge/concours, dans vos formations le jeu fait partie intégrante de votre approche pédagogique. Alors ne changez rien à vos habitudes sous prétexte que vous vous mettez à la classe virtuelle !

Jeu de plateau

Simple comme une image : utilisez une image de jeu de plateau dans le masque d’une slide PowerPoint. Sur cette slide, ajoutez des formes ou des images (pour les pions) et partagez votre écran afin que chaque participant puisse manipuler son pion (à condition que vous leur donniez les droits) et partagez un dé en ligne.

Génialement Genially : Genially vous propose des jeux de plateau à personnaliser (avec pions et dé intégrés).

Une fois cela dit, il ne vous reste plus qu’à faire preuve de créativité en phase de conception et à vous entraîner un peu à animer votre jeu à distance avant de vous lancer.

Challenge/jeu de rapidité

Vous voulez organiser un jeu de rapidité/un challenge et vous n’avez pas de buzzer ? Qu’à cela ne tienne, vous pouvez utiliser les émoticônes (main levée ou autre).

Escape Game (dans ce cas, il vous faut une classe virtuelle permettant de travailler en sous-groupe/breakout session)

Le principe : sortir d’une pièce (une breakout session), en un temps limité (celui défini par le formateur), en résolvant des énigmes et ceci grâce à la capacité du groupe à collaborer.

La matière/vos contenus : vous devez transposer une exploration dans un espace physique en une exploration dans un espace digital et en cela Internet vous offre des possibilités infinies.

Les consignes : ajustez-les en demandant aux participants d’aller chercher l’info/la solution à l’énigme sur Internet plutôt que dans la salle.

Chaque élément collecté, permet de répondre à une question. Pour sortir de la breakout session, le groupe doit répondre à un quiz (pour trouver un code, par exemple).

Les informations rapportées peuvent être partagées en plénière à l’issue du jeu.

Il vous faut pour chaque groupe : des consignes (avec des visuels en lien avec l’univers/l’histoire imaginé), un lien vers un quiz, des liens vers d’autres ressources – musique, témoignages, extraits de films, etc. pour créer une atmosphère. Autant d’éléments que vous pouvez utiliser en présentiel comme en distanciel. Tous les outils mentionnés ci-dessus (et ci-dessous) peuvent être utilisés pour concevoir votre escape game.

Si vous utilisez Adobe Connect comme outil de classe virtuelle, voici quelques extensions pour enrichir votre classe virtuelle : https://www.adobe.com/fr/products/adobeconnect/apps.html

Ne vous laissez pas enfermer dans un rectangle 16/9 !

Mimes

Jeu de mimes : entre présentiel et distanciel rien ne change, si ce n’est que vous devez demander à chaque participant de se lever et de s’écarter un peu de son ordinateur/tablette pour que l’on puisse le voir de pied. C’est aussi simple que ça !

Simulations et jeux de rôles

De la préparation (fiche descriptive/de mission), en passant par la réalisation (documents d’appui) pour conclure avec un débriefing/une phase d’analyse : tout est transposable en classe virtuelle.

La phase de préparation : si vous ne pouvez pas mettre en place des breakout sessions, chacun devra préparer son rôle de façon individuelle. Si vous pouvez mettre en place des breakout sessions, les membres d’un binôme/trinôme peuvent se préparer ensemble.

La phase de jeu : demander à chaque participant de désactiver sa caméra, à l’exception, de ceux qui jouent ; ceci afin de pouvoir se concentrer sur leur jeu et attitudes. Bien sûr, certains savoir-être sont plus complexes voir impossibles à mettre en place (le regard, un positionnement dans l’espace). Cependant n’hésitez pas à demander aux participants de se lever, de bouger. Si la mise en situation est téléphonique, alors rien de plus simple, il suffit de désactiver les caméras pour se concentrer sur la voix. Vous pouvez afficher la grille d’analyse à l’écran afin que chacun prépare la phase de débriefing.

La phase de débriefing : elle peut se faire à l’oral, via un sondage, un mix des deux, le visionnage d’une vidéo, etc.

En classe virtuelle, rien de plus simple que d’enregistrer la séance pour la visionner ultérieurement (cela peut faire l’objet d’une activité qui vient prolonger le travail effectué en classe virtuelle).

Passer de l’animation en présentiel à l’animation en classe virtuelle est l’opportunité de se poser sur vos pratiques. De prendre du recul, d’échanger avec vos collègues. Bref, d’appuyer sur le bouton Pause afin de réfléchir à ce que vous pouvez utiliser en l’état, ajuster, transformer, réinventer, etc. Mais après tout, la classe virtuelle n’est-elle pas simplement du présentiel à distance 😊 ?

Un article by TIPS

* Pour prolonger votre lecture : 

#1 La classe virtuelle : soignez votre préparation
#3 La classe virtuelle : loin des yeux, près du cœur…
#4 La classe virtuelle facilitée… grâce à vous !

La classe virtuelle pas si virtuelle que ça

Postez-nous vos oeuvres d’art en commentaire !

Commentaires (0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *