logo

L'évaluation de la formation professionnelle... La Revue by TIPS n’ LEARN La revue de presse

Évaluer la formation, quelle drôle d’idée ! En effet, souvent négligée, disparate ou réduite à un questionnaire tout sauf sexy, avouons que l’évaluation est un peu la 5e (pour ne pas dire la 15e) roue du carrosse de la formation professionnelle. Mais… il semblerait que cela évolue, tout doux hein mais sensiblement. Il faut dire que ses enjeux sont nombreux, tant au niveau des apprenants que des organisations. Avant, pendant, après, à chaud, à froid… on peut la pratiquer de très nombreuses façons, d’autant que les outils ne manquent pas plus. Merci qui ? La digitalisation de la formation natürlich ! Eh oui, le Digital Learning dispose aujourd’hui de bien des moyens pour répondre aux enjeux de l’évaluation. Et parce que chez TIPS, on n’est pas du genre à rigoler avec ça, enfin si, enfin non, enfin… on s’est dit qu’une revue de la presse et du web était un bon moyen de ne pas faire dans l’approximation. Mais plutôt de comprendre le pourquoi, le comment, ainsi que toutes ces raisons qui font freins… Instructif, surprenant aussi, passionnant assurément, lisez plutôt !

Mais pourquoi est-elle si… importante ?

Il est admis que l’évaluation de la formation est faiblement mise en pratique par les organismes de formation professionnelle et les entreprises. Pourtant, ses enjeux, qu’ils soient stratégiques, économiques ou encore humains, ne sont définitivement plus à démontrer. Allez, un peu quand même : pour mesurer la satisfaction des apprenants, améliorer ou optimiser la pertinence et l’efficience des dispositifs, vérifier la bonne synchronisation entre les formations et les besoins de montée en compétences (et les adapter si nécessaire), avoir un ROI (Return On Investment) de la formation ou, plus concrètement, un ROE (Return on Expectation), méthode d’évaluation davantage fondée sur les attentes des commanditaires de la formation… Oui, les enjeux de l’évaluation sont conséquents et font, d’ailleurs depuis longtemps, l’objet de moult indicateurs qui tendent à la circonscrire. Impossible d’ignorer l’approche du modèle de Kirkpatrick (certes élaboré de 1959 mais depuis remis au goût du jour) et ses quatre niveaux d’évaluation, mais aussi les nombreux autres indicateurs, les fameux KPIs (pour Key Performance Indicator), internes ou externes.

Digital Learning Academy by Ildi : “L’évaluation à distance de la formation”

C-Campus : “Nouveau modèle de Kirkpatrick : quels apports pour la fonction formation ?”

InTeach : “Evaluation de la formation : quels KPIs choisir ?”

 

 

 

Le digital, un facilitateur de l’évaluation ?

Bon, une fois que l’on a admis l’importance d’évaluer les formations, comment fait-on ? D’abord considérer l’évaluation comme un processus pédagogique global, et ne plus la limiter à un seul questionnaire à chaud. Pour chance, la digitalisation de la formation a en cela offert de bien nouvelles réponses et modalités aux enjeux de l’évaluation. Vraiment ? Assurément, en permettant de lever des barrières qui entravaient jusqu’à maintenant la pratique même de l’évaluation, et ce grâce aux nouvelles technologies du numérique facilitant la collecte, le traitement et l’exploitation des données. De nouveaux outils et solutions de recueil, d’analyse de données, de projection et de gestion se sont ainsi fait jour, permettant de mettre en place un véritable dispositif d’évaluation, idéalement intégré dans la stratégie globale de formation. Et si on ajoute à cela une pincée de manager-coach (ça peut aider en termes d’évaluation des pratiques et de feedback) et d’AFEST, et bien c’est party…euh parti ! Et à l’heure où la digitalisation de la formation connaît un véritable coup de boost, que le télétravail imposé génère de nouvelles façons de travailler, de collaborer, de se former, le digital répond une nouvelle fois présent. Pour que l’évaluation ne soit plus une option, même à distance !

Blog Cross Knowledge : “Investissement, ROI, KPI, … comment mesurer l’impact de la formation”

1Day1Learn : “L’évaluation à tous les étages avec le Digital Learning”

Formétris : “5 indispensables de votre dispositif d’évaluation”

Mindomo : “Gestion de crise. Comment évaluer à distance ?”

 

On lâche les… freins !

“Introuvable”, “lacunaire” : ainsi parlait la Cour des Comptes de l’évaluation de la formation il y a plus de 10 ans. Et aujourd’hui ? Il y a encore des chiffres comme ça, qui laissent tout coi… Exemple : 66% des entreprises formatrices se contentent d’évaluer la satisfaction à l’issue de la formation. Pourquoi donc, lorsqu’il s’agit d’évaluation, ça freine des quatre fers ? Au-delà de considérations de temps ou d’argent, l’évaluation est assurément un processus complexe qui demande l’implication de nombreuses parties prenantes mais aussi qui nécessite de l’expertise et de l’investissement dans chaque étape du processus. Sans oublier les réticences à collecter des retours qui seraient décevants voire totalement insuffisants. Or l’évaluation du système de formation est l’un des enjeux de la réforme. Des prémices d’évolution semblent se faire ressentir, comme en témoigne le dernier baromètre sur les pratiques de l’évaluation de la formation (2019), réalisé par Talentsoft et Féfaur. Il faut dire que par les temps qui courent, jamais elle n’a été aussi stratégique et déterminante. Alors les lignes vont-elles bouger ? A suivre !

Unow :L’efficacité de la formation professionnelle en France : enjeux et états des lieux”

Défi Métiers :Évaluer la formation : une problématique qui monte”

Cap-Métiers : “Réforme de la formation, les nouveaux enjeux de l’évaluation des prestataires”

C-Campus : “Trois grandes erreurs en matière d’évaluation de la formation”

Drag n Survey : “5 freins à l’évaluation d’une formation”

 

 

 

 

L’évaluation de la formation…ça ne date pas d’hier !

Mais c’est pas encore ça !

Pourtant le potentiel est là !

Alors qu’est-ce qu’on attend ?

Le déclic !

Chez tips on en pense quoi ?



L’évaluation selon KirkPatrick et ses 4 niveaux, ce n’est pas pour tout de suite. Dommage car le niveau 4 est sûrement le plus intéressant. Mais il demande de bien penser ses KPIs de bout en bout (tout en étant réaliste) ; mais aussi d’impliquer plus avant les managers dans le processus de formation et de son évaluation. C’est là que le rôle de manager-coach pourrait également prendre tout son sens. Imaginer que l’on puisse aller au bout de la démarche est grisant car les apprenants et les organisations auraient tout à y gagner. Et quant à nous, organismes de formation, agence Digital Learning, cela nous tirerait encore plus vers le haut !

Les lien et ressources

Puisqu’on parle de Drag’n Survey, envie d’en savoir plus ? C’est par ici !

Quand on parle évaluation de la formation, on pense souvent LMS (mais aussi de plus en plus LRS). Pour prolonger votre lecture, voici notre revue de presse sur le sujet.

La revue by Tips, un oeil grand ouvert sur l'actu du digital learning

Commentaires (0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *