logo

#4 La classe virtuelle facilitée… grâce à vous !

classe virtuelle
Loading Likes...

27/04/2020

#4 La classe virtuelle facilitée… grâce à vous !

 

Le challenge en classe virtuelle est de capter l’attention des participants et ceci sans faillir, du début à la fin. Une fois ce challenge relevé, vous constaterez que les participants sont tout aussi engagés qu’en présentiel, l’inhibition en moins pour certains. De votre côté, un seul mot d’ordre : lâchez prise !

Mettez-vous à l’aise !

Le seul et unique frein, en fin de compte, est celui de la technique, parfois… de moins en moins souvent 😊. Aussi est-il important, pour le lever, de vous préparer et de prendre le temps d’accueillir chaque participant.

Préparez-vous !

20 minutes avant le début de votre classe virtuelle, connectez-vous et testez tout (son, vidéo, vos outils tiers). L’aspect technique de votre côté évacué, vous pouvez sereinement vous concentrer sur le groupe. Être “confort” sur les aspects techniques n’est pas une option 😊.

Accueillez les participants

  • Ouvrez la classe 15 min avant le début et engagez les participants à se connecter en avance.
  • Préparez un visuel de bienvenue afin de rappeler comment tester le son, la vidéo et comment accéder au tchat.
  • En amont, rédigez des messages types (comment tester son casque, qui contacter en cas de problème, etc.) à utiliser dans le tchat pour les participants qui à l’entrée dans la classe ont des problèmes de son.
  • Accompagnez-les dans ces tests. Vous avez-là un rôle de rassurance. Une fois tout cela testé, engagez les participants à aller se chercher un café, un verre d’eau, une douceur avant le démarrage, bref à se mettre à l’aise. Validez avec eux que si entourage il y a, il est informé du déroulement de la classe virtuelle.

Donnez le La !

C’est parti pour une classe virtuelle ! Mais avant de vous lancer dans 60 min (ou plus) de pur bonheur, organisez la prise de parole au sein du groupe. En effet, en classe virtuelle, on a vite fait de se couper la parole, aussi faut-il poser quelques règles.

Les 5 commandements de la classe virtuelle

  1. Ton micro fermé tu garderas (tant que tu ne parles pas 😊).
  2. Pour parler, la main tu lèveras (pour des groupes de plus de 6 personnes).
  3. Si timide tu es, le tchat tu peux utiliser.
  4. Les émoticônes tu utiliseras pour donner ton humeur.
  5. Ton temps de parole tu limiteras (rien de pire pour le groupe que de devoir écouter quelqu’un soliloquer pendant 2 minutes ou plus)

Testez la bonne maîtrise des outils en posant une question pour vérifier que tout le monde maîtrise le tchat et les émoticônes.

La com, c’est aussi une question de taille :

  •  2 à 6 personnes : le micro peut plus facilement être laissé ouvert afin de conserver un maximum de spontanéité et tant pis si on se coupe parfois la parole.
  •  7 à 15 personnes : micro fermé mais utilisation maximale de la prise de parole (et du tchat pour les timides ou des jeux/brainstormings).
  •  16 personnes et plus : donner la parole à tout le monde régulièrement devient plus compliqué, aussi vous faut-il utiliser tous les autres ressorts – le tchat, les émoticônes, le sondage. Bref, sollicitez les participants par tous les moyens.

Faites fondre la banquise (heureusement celle-ci n’augmente pas le niveau de la mer)

Et oui, en classe virtuelle aussi, on peut démarrer par un ice-breaker. On rembobine… En classe virtuelle, il est vivement conseillé de commencer par un ice-breaker ! Et ceci, quand le groupe :

  • ne se connaît pas,
  • est composé de cultures différentes,
  • se connaît mais se voit rarement.

Ou tout simplement que vous souhaitez initier votre classe virtuelle sous le signe de la bonne humeur.

Pour le plein d’idées, c’est par ici

Quand la routine tue la routine…

En classe virtuelle, pour impulser un rythme et engager vos apprenants, rien de mieux qu’un peu de routine. En voici les 4 points clés.

Sollicitez les participants

Pour faire voyagez la parole :

Si le groupe prend facilement la parole, utilisez la liste des participants afin de vous assurer que vous sollicitez tout le monde de la même façon et régulièrement.

Si le groupe (ou une partie non négligeable) n’est pas à l’aise avec la prise de parole, encouragez-les à utiliser le tchat et utilisez la technique du bâton de parole. La personne qui prend la parole, détient le bâton de parole et le confie à la personne de son choix à la question/intervention suivante. La parole n’est plus imposée à l’autre, mais elle lui est confiée.

Pour recueillir la parole :

Selon la taille du groupe, pour recueillir la parole/les idées, utilisez le tchat (pour un grand groupe) et/ou le tableau blanc (pour un petit groupe). Cela donne à chacun le temps de la réflexion et fait un support idéal pour prolonger le débat (à l’oral cette fois-ci).

Pour libérer la parole :

Vous avez besoin de recueillir l’opinion du groupe, de lui faire prendre une décision (ou faire un choix) et ceci en un temps record : utilisez les émoticônes (dans la liste des participants) ou le sondage.

Comme au théâtre, chacun son rôle !

Pour capter une personne susceptible de facilement décrocher ou tout simplement pour engager plus avant les membres du groupe, donnez-leur un rôle (à tour de rôle 😊).

  • Celui du gardien du temps (lors d’une activité),
  • Celui du preneur de notes (afin de faire 2 ou 3 séances « récap » lors de votre session. Pour le groupe, c’est bon pour l’ancrage mémoriel. Ce rôle est idéal pour les timides, cela les valorise sans trop les exposer).
  • Et si vous avez dans votre groupe un monsieur ou madame « je sais tout », donnez-lui le rôle de la cerise sur le gâteau (sa mission : apporter dès que possible une info en plus).

Des contenus descendants au top !

Partager, informer, exposer, nous devons tous à un moment ou un autre passer par un peu de contenu descendant. Dans ce cas, appliquez ces règles d’or.

  1. 1 idée clé par « écran » et pas plus de 4 à 6 lignes/mots-clés,
  2. Utilisez les outils de la classe virtuelle pour pointer, entourer, souligner (bref, de l’action à l’écran),
  3. Remplacez dès que possible le texte par une image, un schéma, une infographie, un extrait vidéo, etc.

Un peu d’activité pour la santé… de votre groupe !

Quand vous concevez votre session, intégrez 3 à 5 activités différentes afin de :

  • ne pas laisser s’installer la monotonie,
  • permettre à chacun de s’y retrouver pédagogiquement parlant,
  • mettre en cohérence compétences à acquérir et approches pédagogiques.

Pour des idées d’activités et d’outils, c’est par ici

Zoom sur l’animation en sous-groupe (breakout session)

L’animation en sous-groupes demande un peu de dextérité ! Avant de vous lancer dans cet exercice qui peut s’avérer périlleux si vous n’êtes pas préparé, entraînez-vous !

Manipuler l’option afin de savoir créer les sous-groupes, passer d’un groupe à l’autre, mettre du contenu à disposition, poster des messages, donner la main/le lead à un des participants et mettre fin à la session (tout cela selon les options proposées dans votre outil de classe virtuelle).

Avant la session de breakout

Préparez un visuel avec les consignes clés concernant l’usage de cette option et de l’activité proposée :

  • Comment demander de l’aide au formateur/facilitateur,
  • La nature de la mission/activité et ses objectifs,
  • Le rôle de chacun (leader, gardien du temps, preneur de note, observateur, rapporteur, etc.),
  • La durée de l’activité.

Préparez les messages que vous pourriez avoir à utiliser avec les groupes (« N’hésitez pas à me solliciter si besoin », « Il vous reste 2 min. », etc.).

Pendant la session de breakout

  • Passez de groupe en groupe pour encourager, relancer ou tout simplement discrètement vous assurer que tout va bien.
  • Via des messages à tous les groupes, faites des rappels (le temps restant, le ou les objectifs).
  • Soyez attentif aux problèmes techniques.

Après la session de breakout

De retour en plénière, c’est le moment de la mise en commun. Une fois cela fait, prenez 2 minutes pour évaluer le ressenti des participants (cela pourra vous aider à peaufiner l’animation en breakout).

La breakout en grand groupe

Rien ne vous empêche de travailler en sous-groupe quand vous animez une session avec plusieurs dizaines de participants. Mais dans ce cas, les activités suivantes sont tout aussi efficaces, voir plus (et moins risquées en termes d’organisation et de technique) :

  • Brainstorming (tchat, outils dédiés)
  • Sondages

 

Des plans B comme s’il en pleuvait

Le mail

Ayez, si possible, la liste des emails des participants afin de pouvoir leur envoyer en urgence un lien, une vidéo, un doc, en cas de dysfonctionnement en classe virtuelle (ou si l'un des participants a des difficultés à appréhender l’outil).

Le tchat

L’un des participants entend mais ne peut se faire entendre. Si aucune solution technique n’est trouvée avant le début de la session, proposez-lui d’utiliser le tchat pour s’exprimer et apportez-lui une attention toute particulière ou donnez-lui un rôle clé.

Le téléphone

Dans vos choix, favorisez une solution qui permette aux participants de se rabatte sur le téléphone si la VOIP (son via l’ordinateur) n’est pas optimale.

De la photo

Votre connexion n’est pas optimale et vous n’utilisez que peu ou pas votre vidéo. Dans ce cas, prenez une série de photos de vous et incrustez-les régulièrement dans les supports/contenus partagés. Vous pouvez y ajouter un message dans une bulle, les looker grâce à divers outils*.

 

Et la voix dans tout cela, elle n’a pas… voix au chapitre ? ! Mais bien sûr et pour cela suivez cette voie :

  • Souriez, cela se voit et s’entend,
  • Sachez porter votre voix (articulez, jouez avec elle),
  • Reposez-la, car c’est aux participants de donner de la voix 😊.

Tout cela dit, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de très belles classes virtuelles. Amusez-vous, testez et convertissez votre entourage !

Un article by TIPS

*Quelques suggestions d’outils :

Phonto 

Doodle Shape 

Storyboard 

Photo lab 

Deep art effects 

*Les autres articles sur la classe virtuelle :

#1 La classe virtuelle : soignez votre préparation

#2 Du présentiel à la classe virtuelle ou comment recycler vos contenus !


#3 La classe virtuelle : loin des yeux, près du cœur…

La classe virtuelle pas si virtuelle que ça

 

 

 

Postez-nous vos oeuvres d’art en commentaire !

Commentaires (0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *