logo

L’indispensable lexique du Digital Learning

Lexique Digital Learning
Loading Likes...

14/09/2022

L’indispensable lexique du Digital Learning

Êtes-vous incollable sur la culture du digital learning ? Pour le savoir, jetez un œil à ce petit abécédaire qui en contient la substantifique moelle, mouvante par essence. Parce que, chez TIPS, le digital learning nous anime, nous motive, nous transporte et nous surprend continuellement. Parce qu'il est d'une richesse infinie, en permanente mutation au gré des évolutions technologiques (et c'est peu dire qu'elles vont vite), transformant presque aussi rapidement les pratiques pédagogiques. Avec lui et ses mille et une expressions, une nouvelle culture de l'apprentissage est née, offrant des réponses appropriées aux besoins et façons d'apprendre de chacun. Bref, cap sur les grandes tendances qui forment le digital learning d'aujourd'hui (et sûrement de demain).

Adaptive learning : bienvenue dans l'univers de la formation ultrapersonnalisée, celle qui tient compte des profils des apprenants, en adaptant et faisant évoluer en temps réel l'apprentissage aux besoins et rythmes de progression de chacun. Comment ? Grâce aux technologies combinées du big data et de l'intelligence artificielle, le tout guidé par l'apport des neurosciences. Offrant ainsi à chaque apprenant un parcours de formation individualisé et évolutif, l'adaptive learning s'avère efficace pour accroître la satisfaction et la motivation, avec un ancrage mémoriel plus élevé que les e-learning classiques. L'adaptive learning, avenir de la formation ? Aujourd'hui, quelques limites persistent encore telles la complexité de la technologie, la gestion des données ou encore des LMS peu “adaptés” justement...


Audiolearning : ouvrez grand vos oreilles car voici la modalité la plus en vogue en ce moment. Il faut reconnaître que l'apprentissage par l'audio a bien des atouts pour séduire. Ultraflexible, il se consomme au bureau, dans la voiture, le métro et même sous la douche. Vivifiant, il est une alternative intéressante - et surtout moins formelle - à l'apprentissage par la lecture, que ce soit sur papier ou sur écran. Ici encore, la mémorisation et les taux d'engagement envoient de bonnes ondes. Toutefois, attention à ne pas confondre podcast et audiolearning : comme pour tout processus d'apprentissage, il doit porter des objectifs pédagogiques et s'intégrer dans une stratégie plus globale. À vos bonnettes !

// Video vs podcast learning, qui l'emportera ? la Revue by TIPS n’ LEARN


Blended learning : et c’est parti pour le grand mix, ou plutôt l’apprentissage mixte ! Prenez une bonne dose de présentiel, ajoutez-lui du e-learning et obtenez le fameux blended learning. Et oui, entre le social learning, la classe virtuelle, le mobile learning, la web série… pourquoi choisir ? Avec le blended learning, tout est possible. Alternant le présentiel et le distanciel, le synchrone et l'asynchrone, l'autonomie et l'accompagnement... cette méthode d'apprentissage - à la condition de savoir bien combiner et doser les modalités les plus pertinentes et efficaces pour les apprenants - n'a décidément plus rien à prouver.


Classe virtuelle : permettant de mettre simultanément en relation les apprenants et leurs formateurs, elle est devenue l'une des modalités chouchoutes des organisations durant la crise sanitaire. En effet, sa flexibilité spatio-temporelle fut un argument de poids à l'heure du télétravail imposé. Mais aussi son caractère de proximité : la classe virtuelle favorisant la cohésion, la collaboration et les échanges entre les apprenants eux-mêmes. Sans oublier bien sûr la possibilité de voir et revoir la classe lorsqu'elle est enregistrée. Point d'alerte toutefois : une classe virtuelle, ça ne s'improvise pas, non non non. Voici quelques conseils pour une classe virtuelle aux petits oignons.

// #1 La classe virtuelle : soignez votre préparation


Gamification : le digital learning en mode gaming ou comment la ludification des parcours de formation apporte aux apprenants une sacrée dose de motivation (et aux organisations de jolis ROI). Est-ce bien sérieux ? On dit ouiiiii, car il est tellement plus simple (et motivant) d'apprendre de façon ludique. Précisons bien sûr que par ce terme, on entend mettre en place “des apprentissages intégrant des mécanismes et des éléments de jeu” (et non transformer le bureau en salle de jeux géante). Et ses bienfaits sont nombreux : pour challenger des équipes, renforcer leur cohésion, améliorer la confiance et la productivité, favoriser le travail collaboratif… D'autant que le processus de gamification d'un parcours en digital learning fait figure de caméléon, adoptant bien des formes ludiques pour remplir les objectifs de formation. Le petit-dernier ? L'escape game pédagogique qui, lorsqu'il est bien ficelé, promet un embarquement illico des apprenants.

// L’escape game pédagogique ? Impossible d’y échapper !


Immersive learning : on se lève tous pour l'immersive learning, ou comment l'utilisation des technologies XR (eXtented Reality) permet de nouvelles expériences d'apprentissage et de transmission. Si les réalités virtuelle et augmentée ne datent pas d'hier, la démocratisation des casques et l'arrivée de frameworks pour produire des contenus a permis de les déployer plus largement et d'en permettre l'usage en formation. La vidéo 360° compte également parmi ces technologies XR, d'ailleurs bien plus simple à réaliser et à proposer. En plongeant en un clin d'œil les apprenants dans des environnements réalistes ou symboliques, elles décorrèlent les limites de la réalité, rendent tangible, manipulable et intelligible n'importe quel concept, de quelque nature que ce soit. Du coup, les voilà propices à favoriser l'engagement, la motivation, la mémorisation, la concentration (avec un casque devant les yeux, difficile de ne pas être focalisé sur une situation). Tel un complément idéal du digital learning pour faire (enfin) le lien entre la théorie et la pratique, pour acquérir autant des savoir-faire techniques que des capacités relationnelles et comportementales. Et leur potentiel de développement est considérable, quand on pense à leur articulation avec d'autres technologies, comme l'IA par exemple. L'immersive learning ou les pouvoirs magiques de l'XR pour amplifier le plaisir d'apprendre et de transmettre.


// Vidéo 360° en formation : sortez du cadre !


Marketing de la formation : voilà l'un des plus astucieux ingrédients pour booster vos dispositifs. En effet, dans le domaine de la formation (comme partout ailleurs finalement), envie et plaisir sont et demeurent les moteurs de l'implication et de la motivation des apprenants. D'où l'intérêt de marketer ses dispositifs, à savoir exploiter l'ensemble des outils qui vont permettre de valoriser et promouvoir la formation auprès des apprenants. Concrètement, utiliser les ressorts du storytelling, de la gamification, de la communication... et ce avant la formation bien sûr, pour les embarquer, mais aussi pendant et après, pour leur donner envie de continuer et d'aller jusqu'au bout du dispositif.  S'il est mené avec bon sens, le marketing de la formation est un levier incroyable (et même phénoménal) de motivation, d'implication, d'engagement, de fidélisation des apprenants, d'envie d'apprendre, de plaisir... Et c'est bien pour toutes ces raisons qu'il compte, chez TIPS n' LEARN, parmi les recettes les plus savoureuses.

// Formation et marketing de l'offre by TIPS


Micro learning : top chrono ! Le microlearning (autrement baptisé nuggets learning ou fast learning) est une méthode d'apprentissage conçue à partir des meilleurs grains. Hein ? Oui, pourquoi faire long quand on peut faire court ? C'est pourquoi cette approche pédagogique consiste à découper en “grains” le parcours de formation et créer des micro-contenus (5 minutes grand max) à partir des objectifs pédagogiques préalablement définis. Parfaite réponse aux attentes des apprenants dont le temps pour se former est souvent réduit à peau de chagrin, le microlearning se consomme à la demande, quand on en a besoin, optimisant de fait l'ancrage mémoriel, l'engagement et la responsabilisation des apprenants dans leur formation. Ici encore, les possibilités d'applications sont multiples, épousant bien des formats, outils et canaux complémentaires. Parmi eux - ce n'est un secret pour personne -, le mobile learning est clairement son acolyte préféré.

// Small is beautiful ou les 3 raisons d'aimer le microlearning


Mobile learning : à l'instar de l'hégémonie, que dire, de la toute puissance du smartphone dans nos vies modernes, le mobile learning est l'une des modalités qui a connu l'essor le plus fulgurant ces dernières années. D'ailleurs, est-il encore nécessaire de démontrer ses multiples vertus ? Assurément non (surtout quand il s'intègre dans un parcours blended). En revanche, il peut encore présenter quelques limites. Et notamment celle de ne pas prendre en compte les spécificités du smartphone lors de la création d'un module, que ce soit dans l'écriture, le design, les médias utilisés... Loin d'être une modalité gadget, le mobile learning répond en effet à un ensemble de codes qui, s'ils ne sont pas respectés, peuvent alors entraver l'efficacité de cette approche pédagogique. Ceci dit, bien loin d'être une tendance éphémère, voilà une modalité qui s'ancre durablement dans le paysage de la formation professionnelle.

// Be smart, be mobile learning


Neurosciences : indiscutablement, l'avancée des connaissances sur la structure, le développement et le fonctionnement du système nerveux compte parmi les apports majeurs de ces dernières décennies à la pratique pédagogique. Parce que les neurosciences ont permis d'analyser et définir les mécanismes cognitifs qui président à l'apprentissage, les méthodes pédagogiques ont ainsi pu s'adapter et conforter l'efficacité de certaines méthodes. Comme stimuler la mémorisation par la répétition, l'apprentissage par l'erreur, le feedback, etc., ou encore générer des émotions, approuvées comme de véritables facilitatrices d'apprentissage. Autrement dit, mieux comprendre le cerveau, c'est comprendre comment mieux apprendre. Là encore, le digital learning offre de nombreux outils pour formaliser et consolider ce processus.


Nudge : la mouche peinte dans les urinoirs de l'aéroport d'Amsterdam, ça vous parle ? Donner un “coup de pouce” aux individus pour les inciter à changer leur comportement sans toutefois les contraindre, voilà bel et bien l'objet du nudge, une pratique qui se répand de plus en plus au sein des organisations et, dans le même temps, de la formation professionnelle. Ici son but ultime vise à accroître la motivation et l'engagement des apprenants en donnant du sens et du plaisir, avec l'idée bien sûr d'obtenir de meilleurs taux de participation et de complétion des parcours d'apprentissage. Là encore, les nombreuses solutions de digital learning forment une aide précieuse pour donner ce fameux coup de pouce et booster les apprenants.

// Nudgez votre formation, TIPS persiste et signe !


Social learning : avec l'apprentissage dit social (ou collaborative learning ou peer learning), les apprenants sont formés en capitalisant sur les connaissances et compétences de chacun. Exit les pratiques de transmission exclusivement descendantes. Le social learning fait la part belle à l'interaction, la collaboration, la participation, la co-construction... Actifs dans leur propre parcours d'apprentissage, les apprenants s'enrichissent ainsi les uns des autres. Certes, la méthode pédagogique du pair-à-pair ne date pas d'hier, toutefois le digital learning lui a redonné un coup de jeune, déployant toute une palette d'outils pour faciliter les échanges et partages de connaissances.


Storytelling : on va encore vous raconter des histoires ! Oui, le storytelling est ce puissant vecteur de communication qui appuie allègrement sur les émotions pour faire passer des messages. Et comme les neurosciences l'ont confirmé : l'émotion est reine dans le processus d'apprentissage. Alors c'est parti pour la mise en scène des contenus de formation, et ce quels qu'en soient le sujet ou le public. Objectif ? Faire rire, rêver, sensibiliser, intriguer, séduire... En jouant du verbe, de l'image et du son, la communication narrative embarque les apprenants, qui plus est lorsqu'elle se mêle aux technologies du digital et se pare de tous ses atours pour une opération 100% séduction. Des limites au storytelling ? On a bien cherché, on n'a pas trouvé !

// Raconte-moi une histoire ! Ou l'art du storytelling en formation


Sur-étagère vs sur-mesure : prêt-à-porter ou haute couture ? Si la formule semble un peu raccourcie, ces deux solutions pédagogiques ont bien des atouts dans leur besace. La première, sur catalogue, séduit incontestablement par son caractère prêt-à-l'emploi, facile à mettre en œuvre, aux coûts souvent attractifs, adapté aux plateformes LMS, sur des thématiques souvent transverses. À l'inverse, le sur-mesure permet de produire des contenus pédagogiques en adéquation parfaite avec les besoins des organisations, tenant compte de leurs spécificités, du profil des apprenants, en réponse à des objectifs pédagogiques très précis. Et côté porte-monnaie, l'industrialisation de la production ou encore la réutilisation de contenus existants ont permis de réduire considérablement les écarts. Alors, finalement, faut-il vraiment choisir ?


Sustainable learning : et si la formation professionnelle s'ancrait elle aussi dans ce phénomène sociétal d'ampleur visant à prendre en considération les problématiques environnementales et s'approcher d'un développement plus durable et responsable ? C'est ainsi l'objectif de ce concept particulièrement récent et en devenir de sustainable learning, ou apprentissage durable. On pense naturellement à la conception même des contenus pédagogiques, à envisager de façon plus pérenne, sans solliciter de ressources inadaptées, en recyclant des contenus déjà existants, en capitalisant sur des ressources proches et durables. La formation verte ou circulaire, vous en faites sûrement sans le savoir : il s'agit en tout cas de tout un programme qui ne demande qu'à être précisé et mis en application.

// Formation circulaire : il y a tout à voir !

Postez-nous vos oeuvres d’art en commentaire !

Commentaires (0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.